Un agenda franco-chinois


L’économie francaise reste stagnante, il y a plus de 3 millions de chomeurs en France, et dans la conqueté des marchés émergents du monde – la Chine, la Russie, l’Iran, le Bresil, le Vietnam, l’Inde – la France reste derrière l’Allemagne et souvent aussi le Royaume-Uni.

Comment redresser cela?

Il faut commencer avec le plus grand marché émergent au monde: celui de Chine, avec 1,3 milliard de consommateurs.

Selon fr.news.yahoo.com:

“Les exportations françaises en Chine se sont élevées à 14,7 milliards d’euros l’an dernier et les importations depuis la Chine à 40,5 milliards, soit un déficit commercial de 25,8 milliards, après 26,1 milliards en 2012 et 27 milliards en 2011.”

En mars dernier, le président de la République François Hollande a signé des contrats avec le président chinois Xi Jinping qui valent 18 Mds d’Euros, mais c’est toujours trop peu. Ce n’est pas assez. Il y a toujours un déficit commercial de 25,8 milliards par an (2013), comme l’illustre l’infographie suivante publiée par La Chaîne Info/TF1 en 2014 à l’occassion de la visite de Xi Jinping en France.

francechinecommerce

Il faut faire beaucoup plus afin que la France puisse conquêter le vaste marché chinois. En le faisant, la France peut construire plus qu’une forte position dans ce marché – elle peut construire un fort partenariat geopolitique avec la Chine. Specifiquement:

  • La France devrait reconnaitre publiquement les Iles Diaoyu/Senkaku, Spratly, et Paracelsus comme territoire chinois et partie integrale de la Chine, soutenir diplomatiquement (notamment en Conseil de Sécurité de l’ONU) les efforts de la Chine de s’en emparer, interdir le Dalai Lama de venir en France, soutenir la Chine contre les manifestants hongkongais, offrir des visas Schengen valables pour 10 ans aux citoyens chinois, et ordonner aux avions civils français d’obeir au contrôle aérien chinois dans la zone d’identification aérienne chinoise autour des Iles Diaoyu, si la Chine ouvre son marché, sans limitations et sans aucun tarif, à TOUS les produits français dans TOUS les secteurs de l’économie, si les compagnies aériennes chinoises achètent EXCLUSIVEMENT d’avions d’Airbus, si la Chine achète EXCLUSIVEMENT des reacteurs nucléaires d’Areva (et pas d’autres) et EXCLUSIVEMENT des avions Airbus, si elle permettra aux investisseurs étrangers d’acheter des participations dans des aéroports chinois, et si les elites chinoises achètent des voitures françaises et pas d’autres. Il faut que la Chine ouvre son marché à TOUS les produits francais, pas seulement le porc et le vin. (http://www.wantchinatimes.com/news-subclass-cnt.aspx?cid=1101&MainCatID=11&id=20150309000110)
  • La France devrait vendre à la Chine la mine d’uran à Fanay pour exploitation, et de la terre cultivable actuellement non utilisée pour la cultivation du vin aux vignards et milliardaires chinois.
  • La France devrait commencer l’exploitation de ses réserves de manganium sous-maritimes (sous la mer) autour de Tahiti et de la Reunion et exporter le manganium à la Chine (mais aussi aux autres marchés émergents, comme l’Inde et la Corée du Sud).
  • L’Etat français devrait negocier la vente de ses actifs en PSA Peugeot Citroen et Renault au constructeur chinois Dongfeng pour le prix le plus haut possible, et la vente de ses nombreux châteaux et hôteaux particuliers aux millionnaires chinois.
  • La Chine devrait créer beaucoup plus des Zones Economiques Franco-Chinoises partout en France, surtout en régions les plus touchées par le chômage (la Languedoc-Roussillon, la région PACA, le Nord-Pas-de-Calais, la Picardie, la Champagne-Ardennes, les départements de Seine-Saint-Denis et du Val de Marne etc.).
  • La France devrait augmenter, de manière significative, sa production agroalimentaire, afin d’exporter plus de nourriture au marché chinois.
  • La France devrait faire signer un accord de voyage sans visa à l’Union Europeenne et la Chine.
  • La France devrait augmenter le tempo de l’exploitation des ressources de nickel à la Nouvelle Caledonie si les marchés émergents en ont besoin.
  • Quand le budget français est met en equilibre, la France devrait vendre toutes ses ressources minérales sous-maritimes à la Chine afin de se désendetter.
  • Il faut créer un agence qui fera une promotion constante des produits francais dans le monde, particulierement en Chine. Il faut notamment promouvoir les voitures, boissons alcooliques, et les autres produits de luxe francais.
  • Garantir que les touristes chinois pourront recevoir une visa francaise en 24 heures, afin d’attirer plus de touristes chinois en France et afin qu’ils achete plus en France. (http://www.latribune.fr/entreprises-finance/services/transport-logistique/20130830trib000782407/le-voyageur-chinois-nouvelle-vache-a-lait-d-aeroports-de-paris.html)
  • Coopérer avec la Chine et les autres pays du groupe BRICS dans le sens de dédollarisation du monde; cesser d’utiliser le dollar dans les transactions internationales, sauf celles conduités avec les USA eux-mêmes.
  • Acceder à l’accord d’échange libre proposé par la Chine.

Il faut aussi coopérer avec la Chine dans le domaine militaire et spatiale. Notamment, il faut:

  • Signer avec la Chine un accord de non-espionage (no spy agreement) et de défense mutuelle en espace cyber.
  • Garantir mutuellement l’utilisation des constellations de satellites de navigation Galileo et Beidou par les forces de missiles des deux nations.
  • Signer avec la Chine un accord qui permettrait au CEA des achats d’uran de haut et de bas enrichement, et de pluton, à la Chine, si besoin.
  • Mettre en ouvre des exercises annuelles jointes des armées aériennes française et chinoise, notamment dans le domaine du combat aérien, afin que l’AdlA puisse pratiquer des maneuvres du combat aérien avec des pilotes chinois de J-7, J-10, J-11/15/16, Su-27/30, et J-31.
  • Signer un accord qui permettra à l’AdlA française d’utiliser le vaste espace aérien chinois pour l’entrainement de ses pilotes et pour des exercises.
  • Acheter des avions discrets J-20 ou J-31 à la Chine dans l’avenir, ou même mieux, les developper ensemble avec la Chine.
  • Proposer a la Chine de fournir des engins spatiaux Ariane pour la base lunaire planifiée par la Chine si Pekin donne a la France l’accès à cette base, une fois construite.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s