Comment réformer et renforter l’armée française – 2ème edition


142074.439nuclear_explosion

N.b.: Ci-dessous est la 2ème edition de ma liste des reformes proposées, Comment réformer et renforter l’armée française , publiée pour la première fois en juillet.

L’armée française subit beaucoup de coupes budgetaires injustes et déstructives en ce moment. Il faut les arrêter, dégager des moyens dans les dépenses courantes (de fonctionnement de l’armée), et renforter les armées de la République Française.

Les économies

D’abord, pour dégager plus de l’argent, il faut:

  1. Réduire fortement le nombre des fonctionnaires civils du ministère de la défense, de 66 000 à 22 000, ce qui devrait permettre au ministère d’économiser au moins 1 Md d’Euros par an.
  2. Vendre tous les A319 et la moitie des Falcon de l’Armée de l’Air (AdlA).
  3. Réduire le coût annuel des vols des avions des VIP de 6.8M EUR a 3.4M EUR.
  4. Fermer la base aérienne de Villacoublay, reouvrir la base aérienne de Taverny (95), et y faire démenager tous les unités des bases de Villacoublay et de Creil. La base aérienne de Taverny devrait aussi devenir à nouveau une base des Forces Aériennes Strategiques.
  5. Fermer la base aérienne de Cazaux, qui est située trop près de Bordeaux, et faire démenager tous ses unites au Mont de Marsan, Pau, Perpignan, Bergerac, Nîmes, Avignon, ou Rodez. Ouvrir un centre international d’entrainement des pilotes à Rodez, à Clermont-Ferrand, ou dans la Côte Mediterrainée (par exemple, à Nimes).
  6. Réduire le budget de la Gendarmerie Nationale par au moins 700 millions d’Euros par an (en commencant par cesser de protéger l’appartement de Julie Gayet et en reduisant la Garde Républicaine par 75%; il faut supprimer complètement la cavalerie de la Garde et le 2ème Regiment de la Garde) afin de permettre à l’AdlA d’acheter 10 Rafale supplementaires par an (pour un coût de 680 millions d’Euros par an).
  7. Réduire le nombre des généraux et admiraux dans l’armée et les grades associées avec des différentes postes dans l’armée. Par exemple, les chefs des quatres services militaires devraient avoir seulement 4 étoiles, pas 5. Le rang du général d’armée, général d’armée aérienne, ou amiral devrait être reservé seulement au CEMA et à certains officiers francais servant dans les commandements de l’OTAN. Les rangs de 4 étoiles devraient être reservés seulement aux chefs des quatre services militaires, l’Amiral Commandant de la Force Océanique Strategique (ALFOST), et le commandant des Forces Aériennes Strategiques.
  8. Supprimer la DGRIS, les bureaux des officiers généraux, le CSFM, le CAJ, etc.
  9. Réorienter les priorites et les moyens de la Gendarmerie de la lutte contre les automobilistes à la défense nationale. Aussi cesser de protéger les bâtiments gouvernementaux – c’est le devoir de la police nationale et de la GSHP.
  10. Utiliser les soldats de l’armée française seulement pour combat et pour la protection du territoire français, et non pour les patrouilles des gares ferroviaires ou les stations du métro et du RER – ce qui est le devoir et la competence des services de securité de celles-là et de la police nationale.
  11. Immediatement terminer toutes les Opérations Externelles, sauf celle en Irak/Syrie, pour économiser 1 Md d’Euros par an. Le surcoût des OPEX pèse très lourd sur le budget du ministère.
  12. Vendre tous les 254 chevaux de l’armée française, chacun pour au moins 500 000 euros, ainsi que les costumes/uniformes de la cavalerie de la Garde Républicaine.
  13. Joindre tous les programmes des helicoptères des armées et faire de sorte qu’elles soient toutes sous le contrôle de l’AdlA.
  14. Supprimer le service de patrimoine des armées et céder ses fonctions, biens, et personnel au Ministère de la Culture.
  15. Mettre en oeuvre toutes les propositions de l’IFRAP devoilées ici et ici. L’IFRAP propose (sauf certaines sur l’europeisation de la défense), inter alia, une réduction des effectifs de soutien et administratifs, une externalisation des fonctions de soutien, la vente de l’immobilier de la défense, la fermeture des bases peu utilisées, et une réduction du nombre d’officiers.
  16. Vendre l’Hôtel de Brienne, l’Hôtel de la Marine, les bâtiments des états-majors de l’Armée de Terre et de l’Armée de l’Air, et le Château de Vincennes. Il ne faut pas utiliser l’Hôtel de la Marine comme un musée; Paris en a déjà assez. (http://www.opex360.com/2014/01/12/nouveau-changement-de-cap-pour-lhotel-de-la-marine/)
  17. Réduire fortement (d’au moins 66%) le nombre et les salaires des conseillers au Ministère.
  18. Vendre tous les avions CASA et tous les drones Harfang de l’AdlA.
  19. Utiliser les avions Atlantique 2 SEULEMENT pour la lutte contre les sous-marins.

Europe de Défense

Tous les membres de l’UE peuvent aussi économiser des moyens en evitant de créer de programmes d’armament duplicatifs et en établissant un état-major européen permanent. On peut aussi mutualiser des moyens, sans les diminuer, en créant des flottes communes des équipements similaires a l’European Air Transport Command. Il faut créer telles flottes communes des avions de ravitaillement et des avions de patrouille maritime.

Le renfortement

Afin de renforter l’armée française, il faut – et avec les économies ci-dessus, il sera possible – de renforter l’armée de la manière suivante. Pour l’AdlA:

  1. Commander au moins 10 Rafale supplementaires, financés par une réduction du budget de la Gendarmerie Nationale. Cela renfortera l’armée aérienne et à la fois réduira le coût unitaire de chaque Rafale, le faisant plus attractif sur le marché mondial.
  2. Augmenter le nombre des avions de l’AdlA dediés à la dissuasion nucleaire de 40 à 60, en récréant le troisième escadron des avions dediés à la dissuasion nucleaire (l’escadron de chasse 1/4 Dauphiné, dissout par Nicolas Sarkozy pour plaire le mouvement anti-nucleaire). Cet escadron serait équipé de 20 parmi les 50-60 Rafale supplementaires prévus ci-dessus.
  3. Augmenter le nombre des Têtes Nucleaires Aériennes de 47 à 70 et le nombre des missiles ASMP-A de 79 à 80, financé par la vente de tous les chevaux et costumes de la cavalerie de la Garde Républicaine. Le coût à l’unité d’un missile ASMP-A égale 15M d’Euros.
  4. Disperser les escadrons des Forces Aériennes Strategiques entre les bases d’Istres, de Saint-Dizier, de Luxeil, et de Taverny, et renforter les hangars et les magasins d’ammunition de tous les avions basés là-bas.
  5. Developper, avec tous les autres pays européens, un nouvel avion d’entrainement comme l’Alphajet.
  6. Convertir les 3 A310 de l’escadron de Villacoublay, les 2 A340 de l’escadron de Velizy-Villacoublay, et l’A330 originel de la compagnie Airbus, en avions de ravitaillement (A330 MRTT et A310 MRTT). Cela augmenterait le nombre des avions de ravitaillement projetés par l’AdlA de 12 à 18 et en consequence permettrait a la France d’être totalement independante, dans la matière de ravitaillement de ses avions, des Etats-Unis et de tout autre pays.
  7. Acheter des avions C-17 afin de ne pas être dependent sur aucune armée aérienne étrangere pour la logistique.
  8. Acheter une licence pour la production des missiles israeliens air-air Python-5.
  9. Faire démenager les centres d’entrainement des pilotes de l’AdlA de La Rochelle à Rodez, Perpignan, Pau, et/ou Clermont-Ferrand.
  10. Faire ouvrir, à Rodez, Clermont-Ferrand, Castres, Perpignan, Bastia, Ajaccio, Bergerac, Nîmes, Pau, Tarbes, ou Vatry (préferablement à Pau ou Clermont-Ferrand), un centre européen et OTAN d’entrainement des pilotes de l’UE et de l’OTAN, bien que l’Italie soit en concurrence pour en être le pays-hôte.
  11. Faire les aéroports sous-utilisés du sud de la France toujours disponibles pour les armées.
  12. Augmenter la portée des missiles M51 (à 12 000 km), SCALP EG, MBDA MICA IR, et MBDA Meteor (à 180 km). Cela renforterait aussi l’industrie spatiale et missilière française et ferait ces produits plus attractifs aux acheteurs étrangers. Ces travaux seraient financés par la réduction du nombre et des rangs des généraux et admiraux et des officiers non-généraux.
  13. Faire en sorte que les pilotes de l’AdlA et du Groupe Aéronaval volent au moins 180 heures par an afin qu’ils soient suffisament entrainés.
  14. Installer de nouveaux radars anti-aériens (dont des radars Over The Horizon) dans l’est et le nord-est de la France.
  15. Commander plus des missiles AASM et en maintenir la chaine de production en luttant pour son exportation. (http://www.lesechos.fr/journal20141231/lec2_industrie_et_services/0204040754646-lavenir-de-lun-des-armements-les-plus-sensibles-du-rafale-en-suspens-1079208.php#gauche_article)

Pour renforter l’armée de terre:

  1. Augmenter le nombre des chars Leclerc de 200 à 400, c’est-à-dire, reprendre en service les chars Leclerc retirés, et les moderniser pour prolonger leur vie operationelle jusqu’au moins 2040 (financés par la supprimation des bureaucraties inutiles et la fermeture des bases peu utilisées).
  2. Augmenter la commande pour les systèmes de défense anti-aérienne Aster 30 de 8 à 12 au moins, financés par une reduction de 50% du nombre et des salaires des conseilleurs du ministère. Recréer tous les regiments de défense aérienne équipés du système Aster qui ont été dissouts.
  3. Faire en sorte que 90% du parc des vehicules et des avions, et 80% des navires, soient utilisables immediatement si besoin; il faut les maintenir dans la meilleure condition possible.

Pour renforter la Marine Nationale et la force de dissuasion nucleaire:

  1. Commencer la construction du premier et deuxième SNLE de 3ème generation en 2020, financé par la vente des immobiliers du ministère (dont l’Hotel de Brienne et le Chateau de Vincennes) et la réduction du nombre de fonctionnaires du ministère par 66%.
  2. Reprendre la production du plutonium de grade militaire.
  3. Developper des lasers et des rail guns pour les navires de surface de la MN et les installer à bord de ces navires pour les defendre contre des avions et missiles ennemis; reserver les Systèmes de Lancement Verticaux (SYLVER) seulement aux missiles offensifs, tels comme l’Exocet, le MdCN, le SCALP, ou le futur missile Pegasus.
  4. Faire en sorte qu’il y ait toujours deux SNLE en patrol, pas seulement un, et les armer avec un nombre maximum possible de têtes nucleaires.
  5. Maintenir tous les 22 avions Atlantique-2 jusqu’à 2032 et, en partant d’environ 2029, les remplacer avec de nouveaux avions de patrouille maritime, basés sur un avion civile de la famille A320 d’Airbus.
  6. Draguer le chemin de sortie de la base navale d’Ile Longue (pour que les SNLE français puissent sortir de cette base déjà submergés, comme les sous-marins chinois sortants de la base Yulin) et rénover cette base (la région de Bretagne devrait payer cela).

Globalement:

  1. Investir 600M d’Euros en plus afin que tout l’équipement de l’armée soit maintenu dans un bon état et pret à utilisation. (http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/aeronautique-defense/20140930trib176ebda11/defense-la-facture-de-la-maintenance-des-materiels-va-t-elle-tuer-la-loi-de-programmation-militaire.html)
  2. Investir assez de moyens afin que le CEA et la DGA disposent d’assez de personnel et d’argent. (http://www.rbmfrance.com/la-dissuasion-fait-partie-de-lavenir-de-la-france-par-aymeric-chauprade/)
  3. Conduire un nouvel essai du missile M51 afin de faire certain que le missile fonctionne bien.
  4. Recouvrir tous les debris/decombrés des missiles ballistiques mer-sol essayés par la France, la Russie, la Chine, et les Etats-Unis, et les missiles essayés par la Corée du Nord, comme les USA le faisaient pendant la Guerre Froide.

Les priorites absolues sont l’achat des 10 Rafale supplementaires par an, des deux premiers SNLE de nouvelle generation, et l’augmentation de la portée des missiles francais, surtout le missile M51.

dassaultrafale

La justification

Certains poseront certainement la question, “Mais pourquoi ces commandes supplementaires sont-elles necessaires? Pourquoi est-ce que l’armée a besoin de tous ces appareils et outils?”

La réponse: parce que toutes les interventions militaires de la France – d’intensite majeure, moyenne, ou basse – ont montré que c’est les vehicules blindés terrestres et les avions de combat (principalement les Rafale et Mirage 2000), de ravitaillement, et de transports qui jouent le role decisif dans chaque intervention et chaque guerre a laquelle la France participé.

Il serait donc fou de réduire les flottes de ces vehicules et avions. Au contraire, il faut les augmenter pour que l’armée française puisse gagner ses guerres.

C’est-à-dire, ces vehicules et avions sont les outils-clès pour la victoire de la France dans toute intervention/guerre.

Dans toute operation exterieure menée recemment par la France – en Libye, au Mali, et en Irak – l’outil-clé, l’outil primordial qui a joué un role decisif, etait le Rafale.

Pour faire certain que les soldats français puissent vaincre, il faut les transporter à la zone de combat, leur donner des vehicules blindés qui offrent une protection et une puissance de feu suffissante, et les soutenir de l’air avec des avions de combat – ravitailles, bien sûr.

En plus, la France est un grand pays, et pour le protéger (dont son espace aérien), il faut beaucoup plus que les 185 avions que l’Armée de l’Air possédera sous les plans du gouvernement socialiste en fonction. Comme l’a révélé Le Monde, l’AdlA est epuissée et au bout de souffle – tous ses moyens sont deja utilisés.

Il faut aussi garantir la credibilité de la dissuasion nucleaire française, affabliée par Nicolas Sarkozy en 2008 avec sa decision injustifiable de réduire la composante aérienne de la force de dissuasion nucleaire d’un tiers – ce qui n’a pas du tout encouragé les autres puissances nucleaires à réduire ses propres arsenaux nucleaires. Au contraire, la Russie, la Chine, le Pakistan, l’Inde, l’Israel, et la Corée du Nord ont augmenté ses arsenaux nucleaires.

Quand au premier SNLE de la 3ème generation, pour garantir la permanence de la composante maritime et donc une flotte des 4 SNLE, il faudra le commander en 2020. Ce que la termination de toutes les guerres inutiles et la vente de l’Hotel de Brienne et du Château de Vincennes permettrait.

Les exports

Enfin, dans la matière d’exports d’armes, il faut les vendre à chacun qui peut payer. Il faut donc livrer les 2 navires de la classe Mistral commandés par la Russie. Il faut aussi seduire l’Egypte, le Canada, les pays arabes, la Pologne, et l’Indonesie à acheter des armes françaises et encourager l’Inde à acheter 4 navires Mistral. Il faut aussi vendre au Qatar et aux EAU les participations de l’Etat francais dans les aeroports francais s’ils achetent le Rafale et s’engagent à acheter SEULEMENT des armes francaises et des avions civils Airbus.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s