Le vrai visage de Michel Rocard (ancien premier ministre PS)


Il a quelques années, l’ancien Premier ministre PS (1988-1991), Michel Rocard, un élève fidèle de François Mitterrand, a écrit (avec l’ancien ministre de la Défense PS Alain Richard) un article dans lequel il appait au désarmement nucléaire de la France et mentait que la dissuasion nucléaire avait perdu sa pertinence (cqui qui est une mensonge totale vu les vastes arsenaux et programmes nucléaires et missiliers de la Russie, les USA, la Chine, le Pakistan, la Corée du Nord, et les autres puissances atomiques). Je viens de trouver d’autres propos de Michel Rocard qui prouvent d’une manière indiscutable qu’il est un traître de la France. Plus précisement, dans un débat avec Alain Juppe sur l’entrée possible de la Turquie dans l’UE (à laquelle Michel Rocard est favorable et Alain Juppe oppose), Le Figaro a posé la question suivante à l’ex-Premier ministre PS:

C’est une deception pour vous, Michel Rocard, que les Etats-nations subsistent en Europe?

à laquelle Michel Rocard a donné la réponse suivante:

Oui, car les Etats-nations, c’est la guerre, François Mitterrand l’a dit au Bundestag ou il a été approuvé.

Voici ces propos scandaleux : Michel Rocard veut la disparition totale des états-nations de l’Europe – y compris de la France. Non seulement est-il opposé à la force de dissuasion nucléaire française, il est opposé à l’existence même de l’Etat français ! Il prétend que “les états-nations, c’est la guerre”, mais c’est une mensonge, parce que des guerres n’éclatent pas quand des états-nations existent côté à côté et respectent mutuellement ses droits. Des guerres commencent quand un état cherche à imposer  sa volonte et sa domination sur d’autres états – voisins ou lointains – tout comme le cherchait à faire l’Allemagne en 1914 et 1939, les USA envers l’Irak en 2003, les voisins arabes d’Israel envers l’état hebreu en 1967 et 1973, l’Israel lui-même envers les Palestiniens (il refuse toujours à consentir à la création de leur propre état-nation), ou encore la Russie envers l’Ukraine en 2014. Aujourd’hui, les USA cherchent à imposer leur domination sur beaucoup d’autres pays du monde, y compris les pays européens. Michel Rocard nous ment aussi qu’une Europe fédérale, ou les états-nations ont disparu et les gouvernements des régions européennes n’ont pas de droit de veto, serait capable de faire le contrepoids aux USA, à la Russie, et à la Chine:

Le Figaro : Une Europe des Etats ne peut donc pas être un acteur politique de poids sur la scène internationale ? M. R. : Sa chance est eaucoup plus faible que si elle etait fédérale. Le rêve des pères fondateurs était que l’Europe puisse se conduire comme les Etats-Unis, la Russie, la Chine grace à une diplomatie unifiée.

C’est aussi un mensonge totale. L’Union Européenne ne peut jamais fare le contrepoids aux USA, pour une raison simple : parce que toute la prétendue “construction européenne” est, et a ete depuis le debut, une création américaine. C’est les USA qui ont conceptualisé, mis on oeuvre, et dirigé depuis les années 1950 la soi-disante “integration européenne. Quand aux soi-disants “pères fondanteurs” de l’Europe, ils étaient tous parmi les atlanticistes et les américanophiles les plus ardents de l’Europe. L’un d’eux, Jean Monnet, était même “malade de souci de servir avant tout les Américains”, comme l’a dit le général de Gaulle. Vous avez-vous demande, mes chères Lectrices et chers Lecteurs, pourquoi les USA ont TOUJOURS ardemment soutenu l’intégration europeenne ? Et pourquoi les partisans les plus ardents de l’Europe fédérale – y compris les soi-disants “pères fondateurs” – étaient et sont aujourd’hui parmi les américanophiles et atlanticistes les plus farouches en Europe ? Et pourquoi le traité de Lisbonne – le soi-disant Traité sur le Fonctionnement de l’Union Européenne – assujetti militairement l’UE envers l’OTAN ? Sommes-nous censés croire que les USA ont, depuis le début, soutenu un projet de construction d’un bloc qui y ferait le contrepoids ? Non, les USA n’auraient jamais soutenu quelquechose comme ça. Les USA soutiennent depuis le début la soi-disante “construction européenne” parce qu’ils savent bien que c’est l’un des deux mécanismes de l’assujettissement complet de l’Europe envers le Washington (l’autre mécanisme étant, bien entendu, l’OTAN). Le général de Gaulle le comprenait parfaitement ; il nous en avait averti lors de sa fameuse conférence de presse du 15 mai 1962 où il avait denoncé la construction européenne comme une tentative d’effacement des états-nations d’Europe par un “fédérateur non européen”, lequel ne pouvait être que les USA. Il est intéressant à noter que, immédiatement après cette conférence de presse, les députes et ministres MRP (eurofédéralistes, atlanticistes et américanophiles) ont quitté le gouvernement et la majorité de l’époque sûr-le-champ. Michel Rocard lamenté dans le même débat au Figaro que

L’Europe fédérale, telle que nous, démocrates-chrétiens et socialistes, la voulions, c’est-à-dire capable de parler d’une seule voix en matière diplomatique et militaire, est morte.

Bien entendu que l’Europe federale – dans laquelle les états-nations n’existent pas – a toujours été le rêve des socialistes et des démocrates-chrétiens ! Et ajoutons : une Europe fédérale complètement assujettie aux USA, ceci est le rêve des démocrates-chrétiens et des socialistes depuis les années 50, les années de Jean Monnet (malade de souci de servir avant tout les Américains) et de Robert Schuman ! C’est dans ce contexte que Michel Rocard prône le désarmement unilateral nucléaire de la France. La France sans sa propre force de dissuasion serait un pays exposé (comme tous les autres pays européens a l’exception du Royaume-Uni) à la menace nucléaire et missilière russe et incapable de se défendre contre telle menace. Sans sa propre force de dissuasion nucléaire, la France serait donc contrainte à se placer sous la tutelle de Washington pour être protégée par le parapluie atomique américain. Elle serait un larbin des USA, tout comme elle était sous la IVème République (dans laquelle Robert Schuman était 10 fois ministre des affaires étrangères). La France sans sa propre force de dissuasion serait donc totalement dépendante des USA pour sa securité – et donc complètement assujettie a Washington. Par contre, la France possedant sa propre force de dissuasion est aujourd’hui une puissance indépendante, un pays qui peut agir d’une manière indépendante de toute puissance étrangère, y compris les USA… ce qui déplait, bien entendu, à Michel Rocard. Voila donc le vrai visage de Michel Rocard : c’est un traître qui hait la France et veut l’effacer de la carte de l’Europe. Non seulement il souhaite le désarmement unilatéral de la France, il souhaite la disparition de l’état français lui-même!

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s