Zbigniew Mazurak's Blog

A blog dedicated to defense issues

  • Subscribe

  • Blog Stats

    • 131,242 hits
  • October 2015
    M T W T F S S
    « Sep    

L’Egypte achete les Mistral : preuve que les partisans pro-russes ont eu tort

Posted by zbigniewmazurak on September 23, 2015

Le gouvernement français vient d’annoncer que le gouvernement de l’Egypte a commandé les deux navires BPC de la classe Mistral originalement construits pour la marine russe.

Cette annonce preuve que les partisans pro-russes, qui réclamaient la livraison de ces 2 navires à la Russie, avaiaent totalement tort.

Rappelons que les partisans de la livraison à la Russie prétendaient que la France n’aurait pu trouver un client pour ces bâtiments si elle ne les avait pas livré à la marine russe; et que, en tout cas, on n’aurait même pas pu les vendre à un autre client parce qu’ils ont été construits aux standards russes et avec de l’équipement russe.

Ils prétendaient aussi que la France aurait perdu toute crédibilité en tant que fournisseur d’armement si elle n’avait pas livré ces 2 navires à la Russie; qu’aucun pays n’aurait voulu acheter de l’armement à la France.

Les évenements ont prouvé qu’ils ont eu totalement tort. L’Egypte n’a pas hesité à acheter ces 2 navires, et d’autres pays, notamment l’Inde, sont interessés à un achat des navires de ce type. Et la France a toute la chance de gagner plus de contrâts d’achats d’armement.

Posted in Uncategorized | Leave a Comment »

Comment sauver les éleveurs français

Posted by zbigniewmazurak on September 21, 2015

Les éleveurs français – et particulièrement, la fillière porcine – sont en crise aujourd’hui, faute de commandes suffissantes. Comment les sauver?

Tout simplement en leur trouvant des nouveaux marchés.

Et heureusement pour les éleveurs français, il y a deux VASTES marchés qui ne sont pas toujours suffissament desservis et qui ont de VASTES besoin pour de la viande – particulièrement pour le porc: la Chine et l’Inde, les deux pays les plus peuplés au monde.

La Chine en particulier a un vaste besoin du porc, parce que c’est la nourriture élementaire pour les 1,3 mds de Chinois (avec le riz), et parce que le cochon est un animal sacré dans l’Empire du Millieu. 60% de la consomption de la viande par les Chinois consiste en porc. Ce qui est en plus, la demande pour le porc en Chine va bondir dans les années à venir, malgre la crise économique actuelle de la Chine. (Tout simplement, les 1,3 mds de Chinois doivent manger quelquechose.) Depuis 2007, les importations chinoises du porc ont bondi, en average, de 150% par an.

Vous trouverez plus de details ici, ici, ici, ici, ici et ici (en anglais).

Heureusement, la Chine a complètement ouvert son marche de porc aux éleveurs français (voir ici). Il ne leur reste donc qu’offrir leur viande porcine en Chine aux clients chinois!

Posted in Economic affairs | Leave a Comment »

The Bundeswehr and other European militaries are in disarray

Posted by zbigniewmazurak on September 16, 2015

As everyone knows, since 1989, all almost European countries have been dramatically cutting their defense budgets and military capabilities, choosing to depend on the US for their security instead. They are doing so even now, as Russia continues its aggression against Europe further and further west.

25 years of American pleas to Europe to stop its defense cuts and rebuild its military capabilities have fallen on deaf ears.

Even worse, some Europeans pretend that even with these deep cuts, European militaries are still highly capable. That is only partially true and only for the UK and France. The militaries of all other European countries are a joke, and none is a bigger (and sadder) joke than the Bundeswehr – the German military. As the National Interest reports:

As of October 2014, only 42 of 109 Eurofighters were in flying condition, the rest grounded by lack of spare parts. At the same time, Germany reportedly halved annual flying hours for air crews, fearing that the fuselage would become unstable.

And further:

Embarrassing news in recent months about repeated equipment failures, grounded helicopters and units scrounging for equipment in order to deploy seem to have provoked a somber reassessment of the importance of military readiness among the German political and media elites.

A seemingly endless string of bad news started in September 2014, when it became publicly known that none of the German navy’s twenty-two Sea Lynx anti-submarine warfare helicopters were operational. Only days later, a 1960s-vintage Luftwaffe Transall cargo aircraft broke down in Turkey during a mission to deliver German weapon shipments to Kurdish Peshmerga fighters in Iraq. A similar incident stranded another German Transall en route to Senegal during a mission to support relief workers combating the Ebola virus in West Africa.
But that was just the tip of the iceberg. An official Bundeswehr report on the “Material readiness of the Armed Services” revealed serious readiness challenges with almost every major weapon system in the German inventory. Out of the German army’s thirty-one Tiger attack helicopters, only ten were operational while only eight out of thirty-three NH-90 transport helicopters were ready for duty. Meanwhile, the Luftwaffe could only deploy forty-two of its 109 Eurofighter Typhoon multirole fighters and only twenty-four of the fifty-six remaining Transalls were available at any given time.

These problems were further compounded by the fact that desperately needed replacement systems were delivered years behind schedule, considerably over budget and with only limited capabilities. The Luftwaffe, for example, has only received one out of the fifty-three new A-400M transport planes it has on order to replace the ageing Transall fleet. But the A400 has only just reached initial operational capability (IOC). It’s not yet able to drop paratroopers nor can it be send on international deployments since it is lacking a missile defense system.

The German government has recently decided to increase its defense budget modestly, by 8 bn EUR, but this will barely begin, by a baby step, to restore some of the Bundeswehr’s lost capabilities. It’s too little, too late. It’s nowhere near what’s needed, as the Bundeswehr’s top military and civilian officials agree:

Outgoing German army chief of staff Gen. Bruno Kasdorf has remarked that the military needs an additional  €20 billion in funding until 2025 to complete its modernization efforts. Other voices in Berlin concur, the new parliamentary ombudsman for the armed forces, Hans-Peter Bartel, has demanded that the Bundeswehr move away from “hollow structures” and “restore the capability for collective defense.” This would cost additional “billions over the next years.”

The situation in most European militaries is the same. For example, Spain spends less than 1% of GDP. Sweden’s military has shrunk dramatically since 1989, has only bare-bones defenses along the Swedish coast, and when Russian nuclear-armed bombers intruded into Swedish airspace a few years ago, the Flygvapnet had NO fighters ready to intercept them!

Even France and Britain – Europe’s most capable military players – have significantly weakened their militaries. Britain will not recover her lost carrier capability until the 2020s, her fighter and warship fleets are woefully inadequate (and are set to shrink still further), and sometimes only one of its 7 attack submarines is ready for duty. Nor does Britain have military maritime patrol aircraft capable of detecting submarines.

France’s military uses, for the most part, aging, worn-out equipment which will be replaced with smaller quantities of modern gear. Her helicopter fleets have low rates of readiness. Her navy has only one aircraft carrier. Her army has only 200 heavy tanks (the British Army has just slightly more – 254). The French military is also suffering from inadequate tanker and airlift aircraft fleets.

The inadequacies of the French and British militaries were exposed brutally during the air campaign against Libya, in 2011, when both militaries quickly ran out of precision munitions (even though the US military was doing most of the fighting), forcing the US to make up for this shortage. In addition, the RAF had too few combat pilots and had to use instructors from its flight school.

This is utterly unacceptable. If Europe wants to be secure and does not want to be dependent on the US, European countries must start seriously investing in defense now. Not next year, not 6 months from now, but now. This goes especially for France and Britain.

This is all the more important because American taxpayers and the American political class are growing more and more impatient with Europe’s unwillingness to seriously invest in its defense. Eventually, the US will withdraw its security umbrella from Europe. And when that happens, European countries must have first-rate defenses of their own.

Posted in Uncategorized | 6 Comments »

Russia Is In Talks to Sell Pakistan Su-35 Fighters and Hind-E attack helos

Posted by zbigniewmazurak on September 15, 2015

Russia’s Deputy Foreign Affairs Minister, Syergey Ryabkov, has confirmed to a state-owned media outlet that Russia is in talks with Pakistan to sell it some of its most advanced weapons: Su-35 fighters and Hind-E attack helos.

Speaking to Sputnik News, Ryabkov said:

“I do not think that the contracts under discussion will cause jealousy on the part of any of the two sides.” [i.e. Pakistan and India – ZM]

This shows, once again, that Russia cannot be trusted – even by its longtime friends and partners. India would be well-advised to completely ditch any notion that Russia is a reliable arms supplier and start dramatically reducing, not increasing, its dependence on imported weapons from Russia.

This is all the more important because:

  1. The Su-35, a full redevelopment of the Su-27 and a fully digital fighter, is far superior to the IAF’s Su-30MKI and to all other fighters operated by the IAF.
  2. Pakistan has already ordered dozens of modern, highly maneuverable, long-ranged JF-17 fighters and is reportedly in talks with China to buy the also very maneuverable, nimble, well-armed J-10 Sinocanard. These aircraft are also superior to every fighter operated by the IAF.

If New Delhi wishes to win future wars against Pakistan, its military needs to gain air superiority – and that can be done only if it acquires modern, highly-maneuverable fighters such as Rafales or Typhoons. Buying more heavy Su-30s will not do.

Posted in Uncategorized | Tagged: , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Hans M. Kristensen shows his true face again: that of a pro-Russian propagandist

Posted by zbigniewmazurak on August 31, 2015

Unilateral disarmament advocate Hans M. Kristensen, a Danish pacifist who now runs the FAS’s “Strategic Security” program, has shown his true face – that of a pro-Russian propagandist – once again.

Commenting to the treasonous Arms Control Association on the Pentagon’s plans to develop an air-launched cruise missile (needed to replace the current, aging AGM-86 missile), Kristensen said that the Pentagon is “making a mockery of the New START treaty” by planning to deploy multiple cruise missiles on each bomber, which the New START treaty allows:

“The Air Force’s draft acquisition plan for the long-range missile “makes a mockery” of New START “by blatantly taking advantage” of the treaty “loophole” that attributes only one weapon to each bomber, said Kristensen. The Air Force plan “sends the wrong message” about U.S. intentions “and should be rejected,” he said.”

But Kristensen has no objections to Russia’s continued deployment of multiple nuclear-armed cruise missiles on each of its 231 strategic bombers (Tu-95s, Tu-160s, and Tu-22Ms), which can carry sixteen, twelve, and ten cruise missiles, respectively. Nor does he object to China’s deployment of nuclear-tipped CJ-10A and Kh-55 cruise missiles on its H-6K bombers. Nor does he object to Russia’s development and impending deployment of new air-launched nuclear-capable Kh-102 cruise missiles.

He only opposes America’s development of such missiles.

That shows his true face: that of a pro-Russian agitator advocating the West’s unilateral disarmament. And indeed, this is exactly what he has been doing for his entire adult life, since at least 1982 when he began his peacenik career as a Greenpeace pro-disarmament activist.

Needless to say, he’s lying. The US Air Force’s plan is not making a mockery of New START or taking advantage of any loopholes – not anymore than the Russians are. Nor does it send “the wrong message” about U.S. intentions. On the contrary, it sends the right message – to friend and foe alike -that the US will renew the airborne leg of its nuclear triad, including its cruise missile component, and thus protect itself and its allies from the threat of nuclear attack.

Given Kristensen’s ridiculous claims and ACA’s garbage screed about the new Air Force cruise missile program, it is hardly surprising that an Air Force official responded to their screed by writing the following:

The AF LRSO program is designed to replace current nuclear-armed air-launched cruise missiles (ALCM).  Replacement of our current ALCM is necessary to ensure that the U.S. nuclear deterrent remains safe, secure, and effective, in accordance with the President’s guidance.

The number of LRSO missiles to be acquired includes a large number of spare and test missiles that will be required throughout the life of the program.  This means that the planned purchase of 1,000 missiles includes far more missiles than we plan to operationally arm and deploy in our nuclear force.  There is no plan to operationally arm and deploy 1,000 LRSO missiles – the requirements for these systems in our guidance have not increased and we intend to deploy only a fraction of those we purchase.

Nuclear-armed cruise missiles, including the LRSO, are accountable under New START’s bomber counting rule.  The New START bomber counting rule is well understood and was fully debated during the Treaty’s ratification.  In counting one warhead per bomber, the New START Treaty advances the legacy of bomber stability and flexibility initiated under the original START Treaty. The LRSO program is fully consistent with the approach to reductions and strategic stability negotiated by Washington and Moscow.

(http://www.armscontrol.org/ACT/2015_05/News/Air-Force-Wants-Thousand-New-Cruise-Missiles; http://www.armscontrol.org/ACT/2015_03/News/Budget-Speeds-Cruise-Missile-Development)



Posted in Nuclear deterrence | Leave a Comment »

Another Country Completely Destroys Obama’s Childish “Without Without Nukes” dream

Posted by zbigniewmazurak on August 28, 2015

Russia, China, India, and probably Israel are all growing and modernizing their nuclear arsenals – and Russia is overtly threating to use such weapons.

This makes the Obama Administration’s childish “world without nuclear weapons” a completely unachievable fantasy that will never materialize.

Today, the Washington Examiner revealed that yet another country has made an utter mockery of that fantasy: Pakistan. It is growing its arsenal at a rate of 20 warheads per year – 4 times faster than its neighbor and archenemy, India – and may have 350 warheads (i.e. the world’s 4th largest nuclear arsenal) within the next decade, as reported by the Carnegie Endowment for International Peace and the Stimson Center.

These organizations are hardly anti-Obama nuclear weapons advocacy bastions; on the contrary, both are staffed by ardent anti-nuclear activists (their leaders support, inter alia, unilateral cuts and the disastrous “deal” the Obama administration has struck with Iran).

Commenting on their report, State Department spokesman John Kirby said:

“This is something we continue to focus on consistent with the president’s vision of a world without nuclear weapons …”

Which means that, even now, after these new facts have come to light, and even Russia’s blatant arms control treaty violations, the Obama administration STILL hasn’t realized that their “vision of a world without nuclear weapons” is not a vision but an utter fantasy.

You can judge for yourself, Dear Readers.


Posted in Uncategorized | 1 Comment »

19 sites, monuments remarquables, et biens culturels qui devraient être ajoutés à la liste du Patrimoine Mondial de l’UNESCO

Posted by zbigniewmazurak on August 24, 2015

Je pense que les 14 sites, monuments remarquables, et biens culturels suivants meritent d’être ajoutés à la liste du Patrimoine Mondial de l’UNESCO:

  1. Le monastère royal de Brou
  2. La Cathedrale Saint-Pierre de Beauvais
  3. La Cathedrale d’Aix-en-Provence
  4. Les vignobles de la France
  5. La basilique Sacre-Coeur
  6. La Cathedrale Notre-Dame de Paris
  7. Le château de Maisons-Laffitte
  8. Le château de Champs-sur-Marne
  9. Le Château-Gaillard
  10. Le château de Caen
  11. La basilique Notre-Dame de Fourvière a Lyon
  12. Les fresques de Lyon
  13. La Tour Eiffel
  14. Le château de Vincennes
  15. Le Château de Vaux-le-Vicomte
  16. La basilique Saint-Denis
  17. Les sites funéraires et mémoriels de la Première Guerre mondiale
  18. Les sites mégalithiques de Carnac (Bretagne)
  19. Le château de Tareau (Bretagne)

Bien évidemment, la plupart de ces bien culturels sont des châteaux, des palais, et des édifices religieux – parce que, pendant les dix derniers siècles, le peuple français en a construit un nombre très important, et ils merveillent les touristes du monde entier à nos jours.

Posted in World affairs | Tagged: , | Leave a Comment »

Important News: Iran Threatens Nuke Inspectors, China Tests New Multi-Warhead ICBMs

Posted by zbigniewmazurak on August 19, 2015

Many important developments have happened in the last several days.

Firstly, China test-fired a multi-warhead heavy ICBM, the road-mobile DF-41, with two mock warheads. This is a sign that the missile is nearing completion. The Washington Free Beacon was wrong, however, to write that the DF-41 will only be the second Chinese multi-warhead-capable ICBM. The DF-31 is also capable of carrying multiple warheads, and in all likelihood, is armed with them.

In any case, the DF-41 and the JL-2 submarine-launched ballistic missile are now nearing deployment.

Secondly, Iran has thrown even further obstacles in the way of the recently-signed Vienna Agreement between it and the P5+1 countries. It has announced that any nuclear inspector wishing to visit an Iranian nuclear site must receive express approval from Iran’s intelligence agency – which was not mentioned in the Vienna Agreement as a condition of the inspections. However, under that shameful “agreement” (capitulation would be a better word), Iran does have a right to refuse access to inspectors, or to grant it conditionally (based on any conditions it wants). The Western powers simply capitulated to Iran in Vienna on July 14th. There will be NO “anytime, anywhere” inspections, despite the Obama administration’s earlier promises (John Kerry’s blatant lies to the contrary notwithstanding).

Moreover, the Iranians have threatened the IAEA’s Director, Yukio Amano, with physical violence if he reveals the side deals concluded between the IAEA and Iran to the US Congress (let alone to the general public).

Thirdly, today Russia signed a deal with Iran to supply a modernized version of the state-of-the-art S-300 air defense system to the Islamic Republic. This will firmly close Iranian airspace to any nonstealthy bomber and any nonstealthy, unmaneuverable fighter (including, but not limited to, the B-52, the B-1, the F-15, the A-10, the F/A-18, the F/A-18E/F, the F-35, etc.). It will also provide a very capable defense against all but the stealthiest and fastest cruise missiles.

This also means that now there is NO country in the world to which this state-of-the-art air defense system is off-limits. Iran was the last such country.

For the US, this means that the Pentagon’s new Long-Range Strike Bomber and planned air-launched cruise missile are absolutely necessary and that their development should be greatly accelerated – not delayed as some leftists have proposed. The B-52 and B-1 are already hopelessly obsolete and utterly useless, and have been for many years already. The only environment in which these (and virtually all other nonstealthy) aircraft are useful are Counterinsurgency (COIN) environments, where the only opponents are insurgents or weak, primitive states like Iraq or Libya, unable to contest control of the air.

This also means that the Pentagon MUST make the X-47/UCLASS drone very stealthy and capable of carrying a serious payload, because that drone will have to overcome state-of-the-art enemy air defenses. Against such defenses, the Hornet, the Super Hornet, and the partially-stealthy F-35 are utterly useless. Failure to develop such a drone would be an utter waste of American taxpayers’ money and would put American naval aviators in needless jeopardy.

Fourthly, the Investors’ Business Daily has revealed that Russia has violated the INF Treaty not only by testing the R-500 ground-launched cruise missile, but also by testing the RS-26 Rubezh “ICBM” at a range of 1,242 miles:

“A June 6 test of the Yars M, first disclosed by the Free Beacon, revealed it was launched from a missile base at Russia’s Kapustin Yar and landed at an impact range at Sary Shagan, 1,242 miles to the south. That is “clearly INF range,” Schneider said.”

According to the INF treaty, whether a missile is prohibited depends on its maximum range, and in case of ballistic missiles, their “maximum range” is the farthest range to which they have ever been tested:

Article VIIFor the purposes of this Treaty:

4. The range capability of a GLBM not listed in Article III of this Treaty shall be considered to be the maximum range to which it has been tested.

Whether the Rubezh/Yars-M is an INF treaty violation depends on whether 1,242 miles is the farthest range to which that missile has ever been tested. If it has been tested to a range exceeding INF treaty parameters (i.e. 5,500 kms), it is not, in an of itself, an INF treaty violation (though it is a clever circumvention of it).

However, maintaining ANY test facilities for intermediate-range ground-launched missiles IS a clear violation of the treaty, to wit:

Article II

9. The term “missile support facility,” as regards intermediate-range or shorter-range missiles and launchers of such missiles, means a missile production facility or a launcher production facility, a missile repair facility or a launcher repair facility, a training facility, a missile storage facility or a launcher storage facility, a test range, or an elimination facility as those terms are defined in the Memorandum of Understanding.

Article IV1. Each Party shall eliminate all its intermediate-range missiles and launchers of such missiles, and all support structures and support equipment of the categories listed in the Memorandum of Understanding associated with such missiles and launchers, so that no later than three years after entry into force of this Treaty and thereafter no such missiles, launchers, support structures or support equipment shall be possessed by either Party.

Article X1. Each Party shall eliminate its intermediate-range and shorter-range missiles and launchers of such missiles and support structures and support equipment associated with such missiles and launchers in accordance with the procedures set forth in the Protocol on Elimination.

Under the treaty, both the US and Russia (ex-USSR) are prohibited to possess not only ground-launched missiles of a range between 500 and 5,500 kms, but also any support structures for them, including test, training, and production facilities. By maintaining any testing facilities for such missiles, Russia has blatantly violated the INF treaty.

Last, but not least, getting back to China, it has commissioned a second Type 052D (Chinese Aegis) destroyer, with a state-of-the-art air and missile defense system, and it may have developed an AESA radar on par with the F-22 Raptor’s APG-77 radar six years ago.

Stay tuned in, Dear Readers. I will write more on these subjects in the next few weeks.

Posted in Air combat, Nuclear deterrence, Obama administration follies | Leave a Comment »

Comment redémarrer l’économie française et créer des emplois

Posted by zbigniewmazurak on August 12, 2015

L’économie française est en stagnation, et le chomage ne cesse de grimper. En effet, la France est maintenant le seul pays de l’Union européenne, à l’exception de la Grèce, qui n’a pas éprouvé un redemarrage de croissance économique.

Pourquoi? Parce que tous les autres pays de l’UE, sauf la Grèce, ont adopté des réformes – parfois très doloureuses – pour réduire l’ingérence nocive de l’état dans l’économie et pour rendre la liberté d’entreprendre, de travailler, de gagner, et de créer des emplois aux entrepreneurs.

La France devra faire pareil.

Soyons clairs: la France n’est pas en crise parce que l’Etat ne fait pas assez. La France est en pleine crise économique parce que l’Etat fait beaucoup TROP sur l’économie!

La France est en pleine crise parce que l’Etat français confisque plus de moitie des revenus – gagnés par un dur travail – des entrepreneurs et des salaries français et leur a confisqué complètement la liberté d’entreprendre. La fiscalité et le coût de travail sont beaucoup trop élevés, les réglementations auxquelles toutes les entreprises doivent obeir sont trop volumineuses et trop complexes, et la loi restreint beaucoup trop la liberté d’entreprendre.

On peut redemarrer l’économie seulement en rendant aux Français – et particulièrement aux entrepreneurs français – la liberté d’entreprendre, de travailler, et de gagner de l’argent. Tout comme l’ont fait le Royaume-Uni, l’Espagne, l’Australie, et le Canada.

Et ne nous decevons pas: des demi-mesures proposées par certains politiciens, comme un “pacte de responsabilité” ou un “assouplissement des 35 heures” sans les abroger, ne feront rien pour redemarrer la croissance et la création des emplois.

Certaines mesures peuvent etre adoptees tres vite, en legiferant par ordonance, si le Parlement y habilite le Gouvernement. Notamment, il faut faire le suivant par ordonance ou par action administrative:

  1. Abroger la limitation du temps hebdomadaire de travail à 35 heures et l’interdiction sur le travail dominical et permettre à tous les magasins d’ouvrir leurs portes n’importe quand. Toutefois, leurs employes devraient être rénumerés pour les heures sup’ et le travail dominical.
  2. Faire rouler le métro parisien et le RER 24h/24h, sauf le temps d’inspections de surête.
  3. Faciliter le licenciement, notamment en permettant aux patrons de liciencier immédiatement tout employé qui pratique l’absenteisme ou performe mal ses devoirs ou qui parle publiquement mal de son employer ou sa compagnie.
  4. Ouvrir la Tour Eiffel 24h/24.
  5. Ouvrir le Tombeau de Napoleon, le Musée de l’Armee, les Catacombes de Paris, la Cite des Sciences et de l’Industrie, le Grand Palais, le Petit Palais, le Musée National d’Art Moderne de Paris, le Panthéon, la Cathedrale de Notre Dame (y compris ses tours), le Musée du Quai Branly, et le MuCEM de Marseille toute l’année et élargir leurs horaires.
  6. Durcir la loi sur le service minimum et interdire des grèves aux controleurs du trafic aérien et dans tous les transports en commun qui desservent les aéoports.
  7. Organiser la formation des conducteurs professionels pour que plus de chomeurs pourraient trouver un travail comme des conducteurs.
  8. Priver les chomeurs qui refusent 2 offres d’embauchement consecutives des allocations sociales.
  9. Reserver toute aide sociale aux citoyens français et leurs enfants.
  10. Permettre à Areva de construire des réacteurs nucléaires en Arabie Saoudite.
  11. Conditionner les prestations sociales aux chomeurs sur la participation des interessés dans un programme de formation professionelle, ce qui leur donnera des compétences dont les employeurs ont besoin.
  12. Designer des voies réservées aux bus et au covoiturage sur les rues et routes très embouteillées partout en France, surtout dans la région Ile-de-France.
  13. Autoriser l’exploitation du petrole et du gaz de schiste.
  14. Signer un accord sur les livraisons du petrole et du gaz pas chers en France de Venezuela et de l’Iran et commencer la construction des terminaux de LNG pour recevoir le gaz venezuelien et iranien.
  15. Signer des documents pour connecter la France aux gazoducs Trans-Adriatique et Trans-Anatolien et faire en sorte que le l’Iran soit connecte a ces gazoducs et fournisse du gaz a l’Europe a travers d’eux.
  16. Octroyer une AOC aux vins de l’Ile de France et du Pays d’Oc, ainsi qu’a Louis Legrand et Louis de Lacourt.

Mais pour mettre en oeuvre certaines autres mesures – les reformes les plus profondes – il faudra travailler profondement, reecrire la loi de noveau, et la faire voter en Parlement en tant que loi ordinaire. Notamment, il faut:

  1. Abroger le Code du Travail en vigeur et le remplacer par un nouveau Code qui n’excédera pas 70 pages et sera très simple.
  2. Accourcir les congés payés de 5 à 4 semaines.
  3. Supprimer la Fête du Travail, l’Ascension, et la Pentecôte comme des jours feriés.
  4. Faciliter, d’une manière importante, l’obtention du permis de construire et du permis de conduire. Eliminer toutes les questions-pièges et toutes les questions rélatives à l’écologie de l’examen de code de la route. Quand au permis de construire, une décision devrait être faite dans un delai d’un mois maximum.
  5. Réduire, d’une manière importante, les dépenses de l’Etat, les impôts, et les charges sociales, et supprimer complètement l’ISF sans remplacement. Réduire l’impôt sur les societés de 33.3% à 18% pour les PME et 25% pour les grandes entreprises; exonérer les plus petits entreprises (de moins de 10 employés) de cet impôt et des charges sociaux complètement. En revanche, augmenter l’age de rétraite à 67 ans.
  6. Réformer le système d’éducation en France, notamment en: a) donnant à tous les éleves les compétences nécessaires pour reussir dans la vie; b) le réorientant vers l’éducation professionelle (l’apprentisage des vrais métiers) et y orienter bcp plus d’enfants, au lieu des etudes supérieures; c) enseignant au moins deux langues étrangères (y compris toujours l’espagnol, le portugais, le hindi, l’allemand, ou le chinois) a TOUS les eleves (la 2ème langue “trangère dès la 7ème au plus tard) pour qu’ils obtiennent des compétences exigées par la plupart des employeurs et puissent faire des affaires avec tout le monde. Il faut aussi apprendre l’utilisation au niveau avance du pack Microsoft Office et du systeme SAP, et au niveau au moins elementaire de la langue HTML, aux enfants. Dans l’avenir, le monde deviendra de plus en plus computerise, donc ce sont des competences tres utiles.
  7. Ordonner au Ministere de l’Economie, des Finances et de l’Industrie d’abroger toutes les reglementations (ou recommander au Parlement l’abrogation de tous les lois) qui empechent les affaires des entrepreneurs sans donner aucune vrai protection aux salaires ou qui pesent trop lourd sur les entreprises.
  8. Obtenir un accord permettant des voyages sans visas entre la Chine et l’UE, ainsi que des accords qui ouvriront le marché chinois, indien, méxicaine, et brésilien, sans limitations, à tous les produits français.
  9. Pour reduire radicalement la facture energetique de la France et reduire les embouteillages (qui coutent des milliards d’Euros a l’economie francaise chaque annee), initaliser l’isolation thermique de tous les logements en France, promouvoir le chauffage avec l’energie provenant de la biomasse, et faire le covoiturage obligatoire sur tous les axes routiers importants en France.
  10. Abaisser d’une maniere importante, la TVA sur les restaurants, les souvenirs touristiques/aux musées, et les billets des transports en commun; supprimer complètement la TVA sur l’électricité, la taxe Chirac, et la taxe de sejour aux hotels.
  11. Obliger toute entreprise d’au moins 1 000 salariés d’offrir une crèche aux enfants de leurs salariés.


Posted in Economic affairs | Leave a Comment »

Comment réformer et renforcer l’armée française – 4ème édition

Posted by zbigniewmazurak on August 11, 2015


N.b.: Ceci est la 4ème édition de ma liste des réformes proposées, Comment réformer et renforcer l’armée française, publiée pour la première fois en juillet.

L’armée française subit beaucoup de coupes budgetaires injustes et déstructives en ce moment. Il faut les arrêter, dégager des moyens dans les dépenses courantes (de fonctionnement de l’armée), et renforcer les armées de la République Française.

Les économies

D’abord, pour dégager plus de l’argent, il faut:

  1. Réduire fortement le nombre des fonctionnaires civils du ministère de la défense, de 66 000 à 22 000, ce qui devrait permettre au ministère d’économiser au moins 1 Md d’Euros par an.
  2. Vendre tous les A319 et la moitie des Falcon de l’Armée de l’Air (AdlA).
  3. Réduire le coût annuel des vols des avions des VIP de 6.8M EUR a 3.4M EUR.
  4. Fermer et vendre la base aérienne de Villacoublay, reouvrir la base aérienne de Taverny (95), et y faire démenager tous les unités de la base de Velizy-Villacoublay. La base aérienne de Taverny devrait aussi devenir à nouveau une base des Forces Aériennes Strategiques.
  5. Fermer la base aérienne de Cazaux, qui est située trop près de Bordeaux, et faire démenager tous ses unites au Mont de Marsan, Pau, Perpignan, Bergerac, Nîmes, Avignon, ou Rodez. Ouvrir un centre international d’entrainement des pilotes à Rodez, à Avignon, à Clermont-Ferrand, ou dans la Côte Mediterrainée (par exemple, à Nimes).
  6. Réduire le budget de la Gendarmerie Nationale par au moins 700 millions d’Euros par an (en commencant par cesser de protéger l’appartement de Julie Gayet et en réduisant la Garde Républicaine par 75%; il faut supprimer complètement la cavalerie de la Garde et le 2ème Régiment de la Garde) afin de permettre à l’AdlA d’acheter 10 Rafale supplementaires par an (pour un coût de 680 millions d’Euros par an). Cette réduction du budget de la GN pourrait être cependant diminue si la GN et la police cessent leur lutte contre les automobilistes sur les autoroutes, supprimer les radars sur les routes pas dangereuses, et rédeploient leurs effectifs aux lieux qui sont maintenant protégés par des soldats, ce qui permettrait à l’armée de réduire le coût de sa participation au Plan Vigipirate et son deploiement de soldats à la métropôle. Il faut réduire le nombre des soldats deployés dans la métropôle à 2 000 et le coût de leur déployement (365 millions d’Euros) par deux tiers, et finalement terminer ce deployement. Il faut aussi remplacer les Agents de Securité de Paris par une police municipale et l’équiper (ainsi que les services de sureté de la RATP et de la SNCF) avec des armes à feu et des gilets pare-balles.
  7. Réduire le nombre des généraux et admiraux dans l’armée et les grades associées avec des différentes postes dans l’armée. Par exemple, les chefs des quatres services militaires devraient avoir seulement 4 étoiles, pas 5. Le rang du général d’armée, général d’armée aérienne, ou amiral devrait être reservé seulement au CEMA et à certains officiers français servant dans les commandements de l’OTAN. Les rangs de 4 étoiles devraient être reservés seulement aux chefs des quatre services militaires, l’Amiral Commandant de la Force Océanique Stratégique (ALFOST), et le commandant des Forces Aériennes Stratégiques. Il faut aussi réduire le nombre d’autres officiers.
  8. Supprimer la DGRIS, le Bureau des Officiers Généraux, le CAJ, etc.
  9. Réorienter les priorites et les moyens de la Gendarmerie de la lutte contre les automobilistes à la défense nationale. Aussi cesser de protéger les bâtiments gouvernementaux – c’est le devoir de la police nationale et de la GSHP.
  10. Immediatement terminer toutes les Opérations Externelles, sauf celle en Irak/Syrie, pour économiser 1 Md d’Euros par an. Le surcoût des OPEX pèse très lourd sur le budget du ministère et doit être immédiatement eliminé. (http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2015/04/29/20002-20150429ARTFIG00010-engagee-sur-plusieurs-fronts-l-armee-francaise-a-besoin-de-materiels-neufs.php)
  11. Vendre tous les 254 chevaux de l’armée française, chacun pour au moins 500 000 euros, ainsi que les costumes/uniformes de la cavalerie de la Garde Républicaine. La vente des chevaux toute seule produiserait 127 millions d’euros de recettes exceptionnelles.
  12. Joindre tous les programmes des helicoptères des armées et faire de sorte qu’elles soient toutes sous le contrôle de l’AdlA.
  13. Supprimer le service de patrimoine des armées et céder ses fonctions, biens, et personnel au Ministère de la Culture.
  14. Mettre en oeuvre toutes les propositions de l’IFRAP devoilées ici et ici. L’IFRAP propose (sauf certaines sur l’europeisation de la défense), inter alia, une réduction des effectifs de soutien et administratifs, une externalisation des fonctions de soutien, la vente de l’immobilier de la défense, la fermeture des bases peu utilisées, et une réduction du nombre d’officiers (qui devrait être importante – le nombre d’officiers de l’armée de terre et de l’armée de l’Air a peu diminu depuis 1996, et le nombre d’officiers de la Marine s’est même augmenté!) (http://www.ifrap.org/Bilan-de-15-ans-de-reduction-des-effectifs-au-sein-de-la-Defense,14674.html)
  15. Vendre l’Hôtel de Brienne, l’Hôtel de la Marine, les bâtiments des états-majors de l’Armée de Terre et de l’Armée de l’Air, la base aérienne de Velizy, celle de Creil, et le Château de Vincennes. Il ne faut pas utiliser l’Hôtel de la Marine comme un musée; Paris en a déjà assez. (http://www.opex360.com/2014/01/12/nouveau-changement-de-cap-pour-lhotel-de-la-marine/)
  16. Réduire fortement (de 75%) le nombre et les renumerations des conseillers au Ministère.
  17. Vendre tous les avions CASA et tous les drones Harfang de l’AdlA et acheter des drones RQ-170 Sentinel ou RQ-4 Global Hawk au lieu de ces derniers. (http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2015/04/29/20002-20150429ARTFIG00010-engagee-sur-plusieurs-fronts-l-armee-francaise-a-besoin-de-materiels-neufs.php)
  18. Utiliser les avions Atlantique 2 SEULEMENT pour la lutte contre les sous-marins.
  19. Permettre aux annonceurs (donneurs des publicités) d’afficher leurs réclames aux côtés du Balardgone, dans les ascenseurs des bâtiments du ministère, aux murs autour des bâtiments du ministère (y compris autour des Invalides), à l’arrière des sièges dans les bus et les fourgons du ministère, sur les sites web du ministère et des armées, et aux palissades autour de l’Hôtel de Brienne et de la base militaire de Lyon.
  20. Annuler la contribution française au nouvel siège de l’Otan (110 millions d’Euros) ou, si le ministère l’a déjà payé, exiger un remboursement total du côté de l’Otan. Ne jamais transférer l’argent du contribuable français à l’Otan.
  21. Faire payer à l’heure la facture pour tous les vols presidentiels et ministeriels par tous les institutions de l’Etat et réduire leur cout de 50%, ce qui permettrait, par exemple, à l’AdlA d’acheter de nouveaux missiles.
  22. Appliquer la methode Lean Six Sigma dans l’ensemble du ministère.
  23. Retirer les soldats français des DOM-TOM, sauf la Guyenne.
  24. Supprimer la 2ème section.
  25. Réduire les effectifs de l’armée en supprimant quelques parmi les 18 000 postes épargnes par François Hollande le 29 avril 2015. (http://www.lepoint.fr/politique/hollande-3-8-milliards-d-euros-de-credits-supplementaires-pour-la-defense-29-04-2015-1925031_20.php)
  26. Réduire le budget de la DGSE et la joindre avec la Direction du Renseignement Militaire.
  27. Vendre tous les C-130 Hercules et C-295 utilisés maintenant par l’AdlA afin d’accélérer les livraisons des A400M et même en acheter plusieurs exemplaires supplementaires si besoin. http://www.defensenews.com/story/breaking-news/2015/05/20/france-budget-hercules-c130-boost-sahel-africa-inflight-refueling-tiger-helicopter-frigate/27652679/
  28. Vendre tous les drones Reaper et les remplacer avec des drones de longue portée IAI Eitan ou BAE Taranis en attendant que l’industrie europeenne travaille sur ses propres drones.
  29. Supprimer le poste du major-général des armées; le CEMA devrait diriger personellement l’EMA, et les sous-chefs de l’EMA devraient lui être subordonnés directement. En plus, faire en sorte que l’EMA et son Chef aient – sous la supervision du Président de la République et du Ministre de la Défense – autorité totale sur le commandement, les budgets, l’organisation, l’équipement, la doctrine, la stratégie, et les tactics des armées et des services militaires. L’EMA devrait consister exclusivement des officiers très experimentés, éprouves dans le champ de bataille, très bien instruits, et competitivement selectionnés. Donc, la mission de l’EMA devrait être tant le commandement des armées que la définition de leurs besoins et l’allocation des moyens disponibles. Il faut aussi avoir des états-majors permanents dans chaque zone des opérations militaires (p.e. un continent) pour y conduire les opérations militaires de la France, au lieu des commandements créés ad-hoc. (http://breakingdefense.com/2015/03/what-should-congress-do-about-ukraine/; http://breakingdefense.com/2015/07/putin-rebuilds-russias-military-while-us-strategy-is-all-over-map/)
  30. Réduire le cabinet civil du ministre de la Défense par 50%.

Europe de Défense

Tous les membres de l’UE peuvent aussi économiser des moyens en évitant de créer de programmes d’armament duplicatifs et en établissant un état-major européen permanent et un quartier-general europeen (avec des clauses opt-out pour certains pays qui les veulenet). On peut aussi mutualiser des moyens, sans les diminuer, en créant des flottes communes des équipements similaires à l’European Air Transport Command. Il faut créer telles flottes communes des avions de ravitaillement, des navires de ravitaillement, des navires de lutte contre les mines, des drones, des avions AWACS, et des avions de patrouille maritime. Il faut aussi standardiser les équipements des armées européennes au point auquel c’est pratiquement possible. Il faut aussi interdire, au niveau européen, l’importation d’armes et d’equipment militaire non-européen (a l’exception de l’equipement bresilien) au moins que aucun pays européen ne soit pas capable de le produire. En plus, toutes les bases militaires d’un membre de l’UE ou l’OTAN (sauf les bases les plus sensitives) devraient être disponibles à tous les autres membres de l’UE et l’OTAN, et les deux organisations devraient établir un centre commun d’entrainement des pilotes de chasse (et des autres pilotes) à une des bases aériennes des pays scandinaves (la Norvège, la Suéde, la Finlande, ou la Danemark), parce que ces pays disposent, au Nord Arctique, des gigantesques espaces. En plus, l’OTAN ou l’UE devrait établir – avec la participation des pays scandinaves, ainsi que du Canada et des USA – une force multinationale capable des opérations dans l’Arctique dans toutes conditions météorologiques et géographiques, comprenant au moins deux brigades terrestres et 48 avions de chasse en provenance de tous les pays membres de l’OTAN.

En plus, l’Europe devrait créer un stock commun des munitions de précision pour que chaque pays membre puisse l’utiliser si besoin.

Il faut aussi faire ouvrir, à Rodez, Clermont-Ferrand, Castres, Perpignan, Bastia, Ajaccio, Bergerac, Nîmes, Pau, Tarbes, ou Vatry (préferablement à Pau ou Clermont-Ferrand), un centre européen et OTAN d’entrainement des pilotes de l’UE et de l’OTAN, bien que l’Italie soit en concurrence pour en être le pays-hôte.

Mais surtout, tous les pays membres de l’UE devraient augmenter les credits dedies à la défense et reconstruire leurs armées – particulierement la Suéde, dont l’armée a subi telles coupes qu’elle est totalement incapable de defendre son propre pays, et l’Allemagne, qui possède des excedents budgetaires annuels. D’abord, les chars suedois doivent avoir assez de personnel, et au moins une compagnie de chars devrait avoir sa base dans l’ile de Gotland. La défense de cette ile doit être augmentée aussi d’autres façons.

L’Italie devrait reduire le budget des Carabinieri, le nombre et le cout de ses fonctionnaires publics, le nombre de ses ministeres, attribuer (confier) leurs missions a la police et la Guardia di Finanza, et consacrer les economies resultantes au projet de developpement du drone europeen conjoint avec la France et l’Allemagne.

Le renfortement

Afin de renforcer l’armée française, il faut – et avec les économies ci-dessus, il sera possible – de renforcer l’armée de la manière suivante. Pour l’AdlA:

  1. Commander au moins 10 Rafale supplementaires par an (50 Rafales en total entre 2019 et 2024), financés par une réduction du budget de la Gendarmerie Nationale de 700 millions d’Euros par an. Cela renforcera l’armée aérienne et à la fois réduira le coût unitaire de chaque Rafale, le faisant plus attractif sur le marché mondial.
  2. Augmenter le nombre des avions de l’AdlA dediés à la dissuasion nucleaire de 40 à 60, en récréant le troisième escadron des avions dediés à la dissuasion nucléaire (l’escadron de chasse 1/4 Dauphiné, dissout par Nicolas Sarkozy pour plaire au mouvement anti-nucléaire). Cet escadron serait équipé de 20 parmi les 50-60 Rafale supplementaires prévus ci-dessus. Les autres chasseurs Rafale devraient être dediés à la défense de l’espace aérien français.
  3. Faire en sorte qu’i y ait toujours assez de chasseurs pour intercepter et, si nécessaire, abattre tout avion qui pourrait tirer des missiles vers la France (notamment, mais non exclusivement, des bombardiers russes) et que ces chasseurs et leurs équipages soient toujours prêts à intercepter tels avions.
  4. Augmenter le nombre des Têtes Nucleaires Aériennes de 47 à 70 et le nombre des missiles ASMP-A de 79 à 80, financé par la vente de tous les chevaux et costumes de la cavalerie de la Garde Républicaine. Le coût à l’unité d’un missile ASMP-A égale 15M d’Euros.
  5. Disperser les escadrons des Forces Aériennes Stratégiques entre les bases d’Istres, de Saint-Dizier, de Luxeil, et de Taverny, et renforter les hangars et les magasins d’ammunition de tous les avions basés là-bas. Demander aux EAU de renforter la base aérienne d’Al Dhafra.
  6. Developper, avec tous les autres pays européens, un nouvel avion d’entrainement comme l’Alphajet (ou acheter une licence pour produire en France l’avion britannique BAE Hawk).
  7. Convertir les 3 A310 de l’escadron de Villacoublay, les 2 A340 de l’escadron de Velizy-Villacoublay, et l’A330 originel de la compagnie Airbus, en avions de ravitaillement (A330 MRTT et A310 MRTT). Cela augmenterait le nombre des avions de ravitaillement projetés par l’AdlA de 12 à 18 (donc par 50%) et en conséquence permettrait à la France d’être totalement indépendante, dans la matière de ravitaillement de ses avions, des Etats-Unis et de tout autre pays. Si besoin, il faudra commander plus des avions de ce type.
  8. Acheter des avions C-17 ou An-124 afin de ne pas être dependent sur aucune armée aérienne étrangere pour la logistique.
  9. Acheter une licence pour la production des missiles israeliens air-air Python-5.
  10. Faire démenager les centres d’entrainement des pilotes de l’AdlA de La Rochelle à Rodez, Perpignan, Pau, et/ou Clermont-Ferrand.
  11. Faire ouvrir, à Rodez, Clermont-Ferrand, Castres, Perpignan, Bastia, Ajaccio, Bergerac, Nîmes, Pau, Tarbes, ou Vatry (préferablement à Pau ou Clermont-Ferrand), un centre européen et OTAN d’entrainement des pilotes de l’UE et de l’OTAN, bien que l’Italie soit en concurrence pour en être le pays-hôte.
  12. Faire les aéroports sous-utilisés du sud de la France toujours disponibles pour les armées, et faire de l’un d’eux la nouvelle base principale des forces aériennes navales, puis fermer la BAN de Landivisiau.
  13. Augmenter la portée des missiles M51 (à 12 000 km), SCALP EG, MdCN, et MBDA MICA IR. Cela renforterait aussi l’industrie spatiale et missilière française et ferait ces produits plus attractifs aux acheteurs étrangers. Ces travaux seraient financés par la réduction du nombre et des rangs des généraux et admiraux et des officiers non-généraux.
  14. Faire en sorte que les pilotes de l’AdlA et du Groupe Aéronaval volent au moins 180 heures par an afin qu’ils soient suffisament entrainés.
  15. Installer de nouveaux radars anti-aériens (dont des radars Over The Horizon) dans l’est et le nord-est de la France.
  16. Commander plus des missiles AASM et en maintenir la chaine de production en luttant pour son exportation. (http://www.lesechos.fr/journal20141231/lec2_industrie_et_services/0204040754646-lavenir-de-lun-des-armements-les-plus-sensibles-du-rafale-en-suspens-1079208.php#gauche_article)
  17. Faire en sorte que parmi les 185 avions de combat de l’AdlA prévus par la LPM 2014-2019, et parmi les 235 avions de combat de l’AdlA prévus par la publication présente, une grande majorité (au moins 75%) – et non seulement 12 – soient disponibles pour opérations exterieures et la défense de l’espace aérien de la France. (http://www.huffingtonpost.fr/2015/01/13/prevention-des-attentats-intervention-irak-armee-defi-double-mobilisation_n_6456616.html)
  18. Remplacer la perte des avions (2 Alphajet et 2 Mirage 2000D détruits, 2 Rafale endommagés) dans l’accident qui s’est produit en Espagne en janvier 2015. Exiger à la Grèce (dont le chasseur F-16 a provoqué cet accident) une indemnisation pour le payer.
  19. Acheter le moteur hypersonique du type ramjet essayé par les Britanniques en 2001 et 2007, les moteurs hypersoniques essayés dans les années 2010 (particulierement ceux du missile FALCON et de l’avion X-51) et les missiles hypersoniques essayés par les Chinois, et les utiliser pour construire un missile hypersonique qui pourra porter des têtes nucléaires et, dans une longue perspective, remplacer les Rafale et leurs missiles ASMP-A. Il serait aussi utile d’acheter quelques exemplaires du missile BrahMos avec une moteur hypersonique (a vitesse de Mach 5) et quelques exemples des missiles et vehicules hypersoniques américains. Le missile hypersonique envisagé ici et son moteur devraient étre co-developpés et co-financés avec le Royaume-Uni et/ou la Chine et/ou l’Inde. La France devrait aussi co-developer un missile hypersonique portant une téte nucleaire avec la Chine et lui acheter une licence de produire des missiles chinois DF-21, DF-26C, ou DF-31 et de véhicules aériens hypersoniques que ces missiles sont capables de porter. (http://www.telegraph.co.uk/news/uknews/1358702/British-engine-test-heralds-5000mph-flight.html; http://en.wikipedia.org/wiki/SABRE_%28rocket_engine%29; http://nationalinterest.org/blog/russia-developed-new-fuel-power-mach-5-hypersonic-missiles-12266)
  20. Augmenter la commande pour les systèmes de défense anti-aérienne Aster 30 de 8 à un nombre suffisant pour protéger tous les sites militaires clés de la France, y compris la base navale de l’Ile Longue et toutes les bases des FAS, ainsi que les frontières de l’espace aérien français du côté du nord, financés par une réduction de 75% du nombre et des salaires des conseilleurs du ministère. Recréer tous les régiments de défense aérienne équipés du système Aster qui ont été dissouts. L’un des régiments équipés de ce systeme devrait être basé dans le nord-est de la France, et l’autre en Bretagne, pour défendre la France contre des attaques aériennes et missilières russes. Il faut également que les alliés de la France, notamment le Royaume-Uni, la Norvège, la Belgique, et les Pays-Bas, fassent à ses escadrons de chasseurs patrouiller la Mer du Nord d’une manière permanente. Avec ces allies, il faut construire un reseau impenetrable des defenses antiaeriennes et des escadrons de chasse qui protegeront le nord et nord-est de la France, les pays du Benelux, et le Royaume-Uni contre l’aviation militaire et les missiles de croisiere russes. S’il le faut, la France et ses allies devraient y deployer plus d’avions de chasse et plus de systemes de defense antiaerienne.
  21. Developper, avec les partenaires européens de la France, un drone de renseignement, de surveillance, et de combat, dote des capabilités de port de bombes importantes, pour utiliser au sein de l’AdlA et pour offrir aux clients étrangers, notamment les USA, l’Inde, et le Brésil. Les USA visent a developper seulement un drone de surveillance; renseignement, et reconnaissance, pas capable du combat important, dans le cadre de leur programme UCLASS. Il parait que l’Europe va commettre la même erreur. Il faut developper un drone arme, avec un plein assortissement de bombes, pas seulement un drone de renseignement. (http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2015/04/29/20002-20150429ARTFIG00010-engagee-sur-plusieurs-fronts-l-armee-francaise-a-besoin-de-materiels-neufs.php)
  22. Ne pas commander aucun avion américain – et donc aucun C-130 Hercules – et accélerer les livraisons des A400M. Si besoin, il faut en commander plus. (http://www.defensenews.com/story/breaking-news/2015/05/20/france-budget-hercules-c130-boost-sahel-africa-inflight-refueling-tiger-helicopter-frigate/27652679/)
  23. Reprendre en service tous les Mirage F1 et les Mirage 2000 déjà rétirés, et en plus, prolonger la vie opérationelle de tous les Mirage 2000 (et tous les autres avions de l’AdlA et la Marine Nationale). Assurer un inventaire copieux de parts pour les Rafale et les Mirage; prolonger le service des Mirage 2000N et de tous les autres avions Mirage pour autant que possible. Il faut aussi renforcer structuralement tous les avions de l’AdlA (et de la Marine) avec des lasers et de tous autres moyens disponibles et, quand nécessaire, conduire un zero-timing sur eux afin de prolonger encore leur vie opérationelle. Ceci permettra une augmentation de la flotte d’avions de combat de l’AdlA bien au-délà du niveau insufissant de 185 appareils prévu par la LPM 2014-2019. (http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/aeronautique-defense/exportation-du-rafale-les-inquietudes-de-l-armee-de-l-air-482410.html)
  24. Acheter quelques avions d’entrainement et d’attaque brésiliens Super Tucano sous licence si le Brésil achète des avions Rafale et des helicoptères français pour son porte-avions Sao Paulo. Les Super Tucano seraient très utiles contre les terroristes en Afrique et au Moyen Orient, beaucoup plus efficaces que tout drone.
  25. Cesser d’acheter des bombes américaines (à l’exception temporaire des GBU-28) et developper des bombes homologues françaises; ces bombes devraient être similares à ses homologues américains mais devraient avoir des ailes et des petits turbomoteurs qui augmenteront leur portée d’une manière importante; il faut aussi équiper les avions de combat français des fausses-bombes et petites bombes pas chères pour saturer les défenses aériennes de l’ennemi. Enfin, il faut également développer une version conventionnelle du missile ASMP-A (ou augmenter la portee du missile SCALP) et, si possible, acheter une licence de produire des missiles de croisière CJ-10/20 ou JASSM-ER à la Chine ou aux USA. (http://breakingdefense.com/2015/06/we-cant-always-count-on-smart-bombs-csba-study/)
  26. Construire des hangars, réservoirs du carburant d’aviation, depôts d’ammunition, et centres de commandement ultra-renforcés souterrains à toutes les bases de l’AdlA (d’abord à toutes les bases des FAS), ce qui devrait être financé exclusivement par les régions et les départements.
  27. Integrer tous les missiles utilisés et proposés pour le Rafale avec le casque (le haume) du pilote. Ce casque devrait etre un haume du type Helmet Mounted Cueing System.
  28. Faire des exercises réguliers en Scandinavie avec les armées de l’air de la région, qui offre des vastes espaces peu peuplés.
  29. Reouvrir la base aérienne de Creil et y démenager un escadron de chasse pour protéger le nord de l’espace aérien français; en revanche, fermer la base aérienne de Dijon.
  30. Acheter plus de munitions de précision, notamment des missiles SCALP EG et JASMM-ER ainsi que de bombes SDB II et GBU-28 (qui devraient être integrés avec les Rafale). Il faut en avoir assez pour toute opération.
  31. Faire en sorte que les pilotes de chasse de l’AdlA et de la MN participent a toute exercise etrangere possible et qu’ils se preparent pour le combat contre de grands chasseurs (comme les Flanker) autant que contre de petits chasseurs tres maneuverables (comme les MiG-29, MiG-21/J-7, et les F-16).
  32. Armer les drones Reaper, avec ou sans permission des USA, et acheter des drones chinois et/ou israeliens.
  33. Faire les avions Rafale, Mirage 2000 et nEUROn plasma-furtifs.
  34. Considerer un achat de drones israeliens IAI Eitan.

Pour renforcer l’armée de terre:

  1. Augmenter le nombre des chars Leclerc de 200 à 400, c’est-à-dire, reprendre en service les chars Leclerc retirés, et les moderniser pour prolonger leur vie opérationelle jusqu’au moins 2040 (financés par la supprimation des bureaucraties inutiles et la fermeture des bases peu utilisées). Le successeur du Leclerc devrait être developpé dans les années 2030 et produit dans la décennie suivante.
  2. Retourner le programme Scorpion à son envergure originale.
  3. Ne pas réduire aucune flotte des vehicules de l’armée de terre, sauf les vehicules obsolètes.
  4. Récréer la 5e division blindée.
  5. Developper, avec les autres pays membres de l’UE, un nouveau type de char et l’exporter en Arabie Saoudite et en Chine.
  6. Augmenter la commande pour les helicoptères Tigre de 67 à 80 appareils, ce qui était prevu par le Livre Blanc sur la Défense Nationale de 2008. La réduction de 80 à 60 unites, ordonnée par Jean-Yves Le Drian, n’a produit aucune économie, car le coût unitaire s’est augmenté. (http://www.defence24.pl/news_mniej-smiglowcow-tiger-dla-francji)
  7. Annuler la commande pour les fusils Beretta et acheter des fusils seulement aux societés françaises. Remplacer aussi les fusils HK G3 et les autres fusils de la compagnie HK) utilisés par la police et la gendarmerie avec des fusils français.
  8. Recommencer le programme PAPOP.
  9. Réduire les poids portés par les soldats de l’armée de terre.
  10. Acheter des fusils de precision L115A3 britanniques. (http://www.stripes.com/news/marine-corps/why-the-marines-have-failed-to-adopt-a-new-sniper-rifle-in-the-past-14-years-1.352452)
  11. Insister à ce que GIAT Industries possède au moins 51% des actions du nouvel groupe d’armement terrestre franco-allemand KANT (http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/aeronautique-defense/comment-le-mariage-entre-nexter-et-krauss-maffei-a-ete-blinde-494482.html).
  12. Remplacer les fusils FAMAS avec des fusils F90 de Thales. (http://www.opex360.com/2015/08/08/larmee-australienne-choisit-le-fusil-dassaut-f-90-de-thales/)
  13. Dissoudre la brigade franco-allemande et utiliser les unités françaises de cette brigade pour des OPEX.
  14. Faire en sorte que tous les soldats de l’armee possedent les jumelles de vision nocturne les plus modernes.
  15. Developper un nouveau char lourd avec les Britanniques. (http://www.janes.com/article/54672/dsei-2015-british-army-considers-new-mbt-in-response-to-russia-s-armata)

Pour renforcer la Marine Nationale et la force de dissuasion nucléaire:

  1. Commencer la construction du premier et deuxième SNLE de 3ème génération en 2020, financé par la vente des immobiliers du ministère (dont l’Hôtel de Brienne, l’Hôtel de la Marine, et le Chateau de Vincennes), la vente des bases dont le ministère n’a pas de besoin, et, si necessaire, aussi par la réduction du nombre de fonctionnaires du ministère par 66%. La construction du troisième SNLE de 3ème génération pourrait être financée par la vente des frequences de très hauts debits. La région Bretagne devrait aussi contribuer à lachat des SNLE de la 3ème génération.
  2. Reprendre la production du plutonium de grade militaire.
  3. Developper des lasers et des rail guns pour les navires de surface de la MN et les installer à bord de ces navires pour les défendre contre des avions et missiles anti-navire ennemis, mais aussi progressivement au sol francais (il faut cooperer dans ce defi avec les USA, le Japon, et, s’ils sont interesses, aussi les pays sunnites du Golfe arabo-persique et l’Inde (http://missilethreat.com/japan-to-equip-two-warships-with-laser-weapons/)); reserver les Systèmes de Lancement Verticaux (SYLVER) seulement aux missiles offensifs, tels comme l’Exocet, le MdCN, le SCALP, ou le futur missile Pegasus. (http://missilethreat.com/navy-cruisers-should-be-stripped-of-ballistic-missile-defense-us-admiral-says/)
  4. Faire en sorte qu’il y ait toujours deux SNLE en patrol, pas seulement un, et les armer avec un nombre maximum possible de têtes nucléaires.
  5. Maintenir tous les 22 avions Atlantique-2 jusqu’à 2032 et, en partant d’environ 2029, les remplacer avec de nouveaux avions de patrouille maritime, basés sur un avion civile de la famille A320 d’Airbus, sur l’ATR-72 d’Aerospatiale-Alenia, ou la famille Dassault Falcon; il faut avoir plus d’avions de ce type que 22 si possible.
  6. Draguer le chemin de sortie de la base navale d’Ile Longue (pour que les SNLE français puissent sortir de cette base déjà immergés, comme les sous-marins chinois sortants de la base Yulin) et rénover cette base (la région de Bretagne devrait payer cela).
  7. Embaucher beaucoup plus d’ingenieurs physiques (physiciens nucléaires) de tout le monde, particulierement des alumni des université européennes, et faciliter leur immigration en France.
  8. Faire en sorte que les aeroports d’Avignon, de Montpellier, et de Perpignan soient toujours disponibles pour l’aviation navale et l’AdlA. Démenager l’escadron nucleaire de la Marine de Landivisiau à l’aéroport de Nîmes, celui de Perpignan, celui de Toulon-Hyeres, ou à celui d’Avignon.
  9. Acheter ou louer l’ex-USS Kitty Hawk de la Marine américaine afin que la France ait deux porte-avions, dont un toujours disponible pour des missions.
  10. Envoyer des officiers sous-mariniers français aux Pays-Bas pour étudier au Dutch Submarine Command Course.
  11. Prolonger la vie opérationnelle des frégates de la MN. Reprendre en service la fregate Georges Leygues et l’aviso Détroyat. Annuler le plan de rétirer des missiles mer-mer Exocet des avisos du type A69 (classe d’Estienne d’Orves) et de rétirer le TCD Siroco et le ravitalleur Meuse (http://www.lemarin.fr/articles/detail/items/marine-nationale-cinq-batiments-desarmes-en-2015-plus-de-500-postes-supprimes.html; http://www.opex360.com/2014/12/10/le-tcd-siroco-pourrait-aussi-interesser-la-marine-bresilienne/).
  12. Re-embaucher les 213 specialistes des technologies missilieres licenciés par EADS a Saint-Médard-en-Jalles et les 396 specialistes des technologies de satellites licenciés par EADS a Toulouse. (http://www.upr.fr/actualite/france-europe/crash-en-vue-pour-la-defense-francaise-par-regis-chamagne)
  13. Créer en Europe du Nord un réseau de monitoring de la mer (similaire au réseau SOSUS américain), y compris entre l’Angleterre et la France, entre Dover et Calais. Patrouiller la Manche et la Mer du Nord d’une manière permanente avec les alliés de la France.
  14. Equiper toutes les frégates des sonars et des radars de Thales les plus modernes. (http://www.defensenews.com/story/breaking-news/2015/05/20/france-budget-hercules-c130-boost-sahel-africa-inflight-refueling-tiger-helicopter-frigate/27652679/; http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2015/05/20/20002-20150520ARTFIG00346-les-armees-auront-de-nouveaux-equipements-d-ici-a-2019.php)
  15. Equiper les E-2C Hawkeye du Groupe Aéronaval avec de noveaux radars comme ceux installés sur les E-2D américains ou israeliens ou ceux utilises par l’armée de l’air turque ou sud-coréenne.
  16. Augmenter la precision (c’est-a-dire, reduire le Circular Error Probable – CEP) du missile M51. (http://www.asafrance.fr/item/libre-opinion-la-france-reussit-a-nouveau-un-tir-du-missile-balistique-m-51.html)
  17. Ouvrir les bases navales aux annonceurs.
  18. Reprendre les chasseurs de mines Verseau et Persee en service.
  19. Acheter (ou louer) pas cher les USS Nassau et USS Peleliu, ainsi que le porte avions l’ex-USS John F. Kennedy pour la projection des forces.


  1. Investir 600M d’Euros par an en plus afin que tout l’équipement de l’armée soit maintenu dans un bon état et pret à utilisation. Tout le matériel des armées doit avoir une taux de disponibilité d’au moins 90%, et idéalement de 100%. Aujourd’hui, selon un général de 2 étoiles, la disponibilité du matériel des armées est bien souvent très inferieure a 50%. (http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/aeronautique-defense/20140930trib176ebda11/defense-la-facture-de-la-maintenance-des-materiels-va-t-elle-tuer-la-loi-de-programmation-militaire.html; http://www.asafrance.fr/item/libre-opinion-la-situation-de-nos-armees-est-grave.html)
  2. Investir assez de moyens afin que le CEA et la DGA disposent d’assez de personnel et d’argent. (http://www.rbmfrance.com/la-dissuasion-fait-partie-de-lavenir-de-la-france-par-aymeric-chauprade/)
  3. Recouvrir tous les debris/decombrés des missiles ballistiques mer-sol essayés par la France, la Russie, la Chine, et les Etats-Unis, et les missiles essayés par la Corée du Nord, comme les USA le faisaient pendant la Guerre Froide.
  4. Ne transférer de l’équipement des armées, une fois acheté, à aucune sociète. Annuel les plans pour les “societés de projet.” Les armées doivent toujours être le seul proprietaire de tout son équipement et ne le devraient jamais louer de toute societé.
  5. Faire en sorte qu’aucune commande a exportation ne prive jamais l’armée francaise de son propre équipement. (http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/aeronautique-defense/exportation-du-rafale-les-inquietudes-de-l-armee-de-l-air-482410.html)
  6. Un jour, mettre en place un système de défense laser/rail gun contre les missiles ballistiques et croisières si c’est possible technologiquement et financièrement. Un tel système pourrait completer, mais jamais remplacer, la force de dissuasion nucléaire.
  7. Dépenser une somme suffisante pour que le taux de disponibilité opérationelle de tous les helicoptères des armées soit au moins 75%, parce que les helicoptères sont très en demande. (http://www.opex360.com/2015/07/02/le-taux-de-disponibilite-technique-des-helicopteres-seffrite/)
  8. Conclure des accords avec les pays arabes sunnites du Golfe arabo-persique, des pays de l’Asie de l’Est, l’Asie du Sud (notamment l’Inde, le Sri Lanka, la Thailande, et les Maledives) et du Pacifique, des pays de l’Amérique Latine, des pays de l’Afrique de l’Est pour que l’armée française (et particulièrement l’Armée de l’air et la Marine Nationale) puissent utiliser leurs bases militaires et y disposer des bases permanentes, notamment les bases Al Oudheid et Manama, la base navale de Bahrein, le port d’Aden, les bases de l’AdlA saoudite (particulièrement celle à Khamis Moushayt), la base aérienne Clark, la base navale de Sasebo ou Yokosuka, le port de Havana, l’aéroport de Male, le port du Singapour, les bases de l’AdlA indienne, srilankaise et thailandaise, et la base aérienne portugaise des Azores. Il faut aussi encourager tous ces pays, et notamment les pays arabes, à cacher les elements clés de ces bases (notamment les magasins d’ammunition et de carburant et les centres de commandement) sous terre et de construire des hangars très renforcés pour les avions y basés.
  9. Faire en sorte que l’Etat francais devienne l’actionnaire majoritaire de l’Airbus Group.
  10. Créer des groupes de projection de force interarmées, modélées sur les Marine Expeditionary Groups/Units de l’US Marine Corps et l’US Navy, qui consisteront des unités de l’armée de terre (y compris des unités de chars), des BPC de la classe Mistral, et des helicoptères de toutes les armées, et qui pourront projeter la force militaire partout au monde.
  11. Coopérer étroitement avec les USA dans le développement de tels intercepteurs: http://www.dodbuzz.com/2015/08/14/lockheed-to-design-missile-interceptor-that-hits-multiple-targets/
  12. Acheter plus de munitions de précision.
  13. Augmenter d’une manière importante le nombre de soldats, de navires, et d’avions que la France pourrait déployer aux opérations exteurieures, idéalement à 50 000 comme prévu sous la LMP de 2008.
  14. Protéger toutes les bases aériennes de l’AdlA contre des oiseaux, par exemple avec des signaux sonores dissuadant des oiseaux.
  15. Doter l’armée française d’un tel laser et développer, avec l’Allemagne et d’autres pays européens, des lasers capables d’abattre tout avion et tout missile (http://www.popularmechanics.com/military/weapons/news/a17425/germanys-got-a-4-barrel-laser-gatling-gun/).
  16. Doter l’armée française des radios FM securisés, des systèmes de contrôle et de commandement permettant une collaboration étroite avec les armées alliées, des réseaux de communication numériques securisés permettant aux observeurs humains et radars d’appeler aux frappes d’artillerie en les liant aux canons d’artillerie eux-mêmes; et des données partagées entre les armées et avec les alliés de la France afin de leur permettre de voir toute la situation au champ de bataille, afin que chaque composante de l’armée française et des armées alliées voie la même chose (et voie la situation entière). (http://breakingdefense.com/2015/09/upgraded-radios-networks-needed-for-russian-challenge-troops-fine-lt-gen-hodges/)
  17. Réjeter toute notion d’une collaboration plus étroite en matière de défense dans l’UE. (http://www.defensenews.com/story/defense/policy-budget/budget/2015/09/26/further-deeper-eu-cooperation-urged/72729598/)

Les priorités absolues sont l’achat des 10 Rafale supplementaires par an, des deux premiers SNLE de nouvelle génération, et l’augmentation de la portée des missiles français, surtout du missile M51.


La justification

Certains poseront certainement la question, “Mais pourquoi ces commandes supplementaires sont-elles nécessaires? Pourquoi est-ce que l’armée a besoin de tous ces appareils et outils?”

La réponse: parce que toutes les interventions militaires de la France – d’intensite majeure, moyenne, ou basse – ont montré que c’est les vehicules blindés terrestres et les avions de combat (principalement les Rafale et Mirage 2000), de ravitaillement, et de transports qui jouent le rôle décisif dans chaque intervention et chaque guerre à laquelle la France participé, y compris celles en Libye, au Mali, et en Irak.

Il serait donc fou de réduire les flottes de ces vehicules et avions. Au contraire, il faut les augmenter pour que l’armée française puisse gagner ses guerres.

C’est-à-dire, ces vehicules et avions sont les outils-clès pour la victoire de la France dans toute intervention/guerre.

Dans toute opération exterieure menée récemment par la France – en Libye, au Mali, et en Irak – l’outil-clé, l’outil primordial qui a joué un role decisif, était le Rafale.

Pour faire certain que les soldats français puissent vaincre, il faut les transporter à la zone de combat, leur donner des vehicules blindés qui offrent une protection et une puissance de feu suffissante, et les soutenir de l’air avec des avions de combat – ravitailles, bien sûr.

En plus, la France est un grand pays, et pour le protéger (dont son espace aérien), il faut beaucoup plus que les 185 avions que l’Armée de l’Air possédera sous les plans du gouvernement socialiste actuel. Comme l’a révélé Le Monde, l’AdlA est epuissée et au bout de souffle – tous ses moyens sont deja utilisés.

Il faut aussi garantir la credibilité de la dissuasion nucléaire française, affabliée par Nicolas Sarkozy en 2008 avec sa decision injustifiable de réduire la composante aérienne de la force de dissuasion nucleaire d’un tiers – ce qui n’a pas du tout encouragé les autres puissances nucléaires à réduire ses propres arsenaux nucléaires. Au contraire, la Russie, la Chine, le Pakistan, l’Inde, l’Israel, et la Corée du Nord ont tous augmenté leurs arsenaux nucléaires. Depuis 2007, l’Inde et le Pakistan ont doublé ses arsenaux nucléaires, lorsque celui de la Chine comprend entre 1 600 et 3 000 têtes nucléaires.

Quand au premier SNLE de la 3ème generation, pour garantir la permanence de la composante maritime et donc une flotte des 4 SNLE, il faudra le commander en 2020. Ce que la termination de toutes les guerres inutiles et la vente des fréquences de haut debit, et la vente de l’Hôtel de Brienne, l’Hôtel de la Marine, et du Château de Vincennes permettraient.

Enfin, ce projet donnerait enfin a la France une capabilite d’intervenir militaire n’importe ou au monde sans besoin d’aide du quelconque pays etranger, en dotant l’armee francaise des:

  • Inventoires suffisants de munitions de précision;
  • Bases sur tous les continents du monde;
  • Avions de ravitaillement supplementaires;
  • Avions de transports d’une capabilité et capacité suffisante; et
  • Des avions (notamment des drones) d’une capabilité de conduire des missions de renseignement, surveillance, et reconnaissance pour plus de 24 heures.

Les exportations

Enfin, dans la matière d’exports d’armes, il faut les vendre à chacun qui peut payer. Il faut donc livrer les 2 navires de la classe Mistral commandés par la Russie. Il faut aussi seduire l’Egypte, le Canada, les pays arabes, la Pologne, et l’Indonesie à acheter des armes françaises et encourager l’Inde à acheter 4 navires Mistral.

Il faut aussi:

Pour gagner le contrât malaysien, il faut, inter alia, reconnaître les îles Spratly comme territoire malaysien et exiger a l’ONU un procès contre les dirigeants russes (y compris Vladimir Poutine) pour des crimes de guerre.

A l’Arabie Saoudite, le Qatar, les EAU, et le Bahrein, il faut promettre de:

  • Reconnaître immediatement l’état palestinien et d’échanger les ambassadeurs avec lui;
  • Proposer au Conseil de Securité de l’ONU, dans le forme d’un projet de resolution, un plan de paix pour l’Israel et la Palestine qui serait favorable à cette dernière;
  • Conduire une campagne de boicott de l’Israel et instaurer des sanctions contre lui (y compris un embargo sur les importations israeliennes, une interdiction d’entrer l’espace aérien français pour El Al, et une interdiction d’achats des bonds du trésor israelien);
  • Soutenir les Saoudis et les Emiratis contre les rebelles Houthis avec des armes, des drones, des frappes aériennes, de l’information de renseignement, et même avec des troupes au sol si besoin;
  • Offrir au roi du Bahrein de l’equipement pour reprimer/etouffer toute rebellion contre lui.
  • Leur vendre tous les aéroports français, ainsi que Air France, et leur donner plus de droits d’atterisage à ces aéroports;
  • Faire à l’UE ajouter tout le Hezbollah et le Corps des Gardiens de la Revolution iranien a sa liste des organisations terroristes;
  • Bloquer tout accord entre l’Occident et l’Iran si un tel accord n’entraîne pas a) le dèmantèlement de tous les missiles ballistiques et installations nucléaires militaires de l’Iran, b) le démantèlement du réacteur à eau lourde à Arak, c) la fermeture definitive du site nucléaire souterrain a Fordow, et d) la fin du soutien des organisations terroristes par l’Iran;
  • Ne jamais cesser d’exiger que l’Iran applique scrupuleusement l’accord de Vienne et d’exiger des nouvelles concessions du côté de Téhéran, et s’il réfuse, le sanctionner ou même l’attaquer;
  • Soutenir et participer activement au renversement du régime baathiste de Bachar al-Assad (avec des frappes aériennes contre lui); et
  • Proposer aux partenaires arabes de la France une opération militaire jointe contre les installations missilières et nucléaires iraniennes;

si Riyad achète des Rafale au lieu des chasseurs Typhoon, ainsi que des sous-marins, des navires de surface, et des systèmes de défense antiaérienne/antimissiles français et si les autres pays arabes font pareil (http://www.defensenews.com/story/defense/show-daily/paris-air-show/2015/06/16/paris-typhoon-saudi-arabia-delayed-export-kuwait-qatar-rafale-hornet/28800547/)

Pour que tout cela soit possible, il faudra nouer des rélations très étroites avec les pays-clients potentiels, ce qui a ete le sujet de l’un de mes articles recents sur ce site.

Posted in Air combat, Defense exports, Defense Reform, Defense spending, Ground combat, Naval affairs | Tagged: , , , , | Leave a Comment »


Get every new post delivered to your Inbox.

Join 529 other followers